Cécile VACHERON BLUM – Formations

LES FORMATIONS

Formatrice agréée, je suis  à votre disposition pour étudier toutes demandes de formation en lien avec la gestion des conflits, la médiation familiale, la communication, l’écoute active…. Ces formations peuvent se réaliser en intra. J’anime également des groupes d’analyse des pratiques professionnelles.

Pour le calendrier 2018 et demandes de devis consultez-moi.

Cécile BLUM-VACHERON
11 rue Georges Lasch
68000 COLMAR
06 80 84 81 90
c.vacheronblum@calixo.net

Voici des exemples de formations :

GESTION DES CONFLITS

Public :

Toute personne ayant une pratique professionnelle particulièrement centrée sur des situations de conflits et plus généralement à tous ceux qui souhaitent découvrir une approche alternative de résolution des conflits.

Objectifs :

  1. Prendre conscience de ses résonnances personnelles face au conflit et les prendre en considération dans sa pratique professionnelle,
  2. Appréhender les différents types de conflits et savoir les identifier,
  3. Appréhender une méthode alternative de gestion et de résolution des conflits, la négociation raisonnée, ainsi que des techniques d’entretien.

Outils :

Apports théoriques, étude de situations, jeux de rôle, travaux en sous-groupes…

Durée : 1 à 2 jours

Validation :

Une attestation de présence en formation continue sera délivrée à l’issue de la formation

 

SENSIBILISATION A LA MEDIATION FAMILIALE

Public :

Toute personne pouvant être confrontée dans sa pratique professionnelle à des situations de conflits familiaux et/ou de séparation (travailleurs sociaux, médecins, psychologues, enseignants…) et plus généralement à tous ceux qui s’intéressent à la médiation familiale.

Objectifs :

  1. Permettre aux stagiaires d’appréhender le champ d’application de la médiation familiale et son historique,
  2. Connaître les grands principes de la médiation familiale : définition, processus, éthique et déontologie,
  3. Permettre aux stagiaires de déterminer à qui s’adresse la médiation familiale et de la proposer avec pertinence,
  4. Découvrir certaines techniques utilisées en médiation familiale : écoute active, reformulation, négociation raisonnée…

Outils :

Apports théoriques, étude de situations, supports vidéo, travaux en sous-groupes…

Validation :

Une attestation de présence en formation continue sera délivrée à l’issue de la formation

Tarifs :

150 euros par jour/ personne

Possibilité de formation en intra.

Durée : 1 à 2 jours

 

CHANGER SA POSTURE PROFESSIONNELLE : PRINCIPES ET PRATIQUES DE L’APPROCHE-MEDIATION

Cette pratique originale a été initiée en France par Madame Michèle SAVOUREY (www.michelesavourey.fr), psychologue clinicienne, thérapeute familiale et médiatrice familiale D.E., et par Madame Pierrette BRISSON, spécialiste québécoise de la médiation en protection de la jeunesse (http://www.institutpsy.com/fr/pbrisson.htm).

Sur le territoire français, Madame SAVOUREY a formé des médiateurs diplômés et confirmés qui ont acquis la qualification de formateurs en Approche-médiation selon le modèle qu’elle a initié. Ces formateurs sont regroupés au sein de l’IPAM (Institut de Promotion de l’Approche-médiation). (https://sites.google.com/site/michelesavourey/ipam)

« C’est un modèle d’intervention en protection de l’enfance ou de la jeunesse qui, adaptant l’esprit et le processus de médiation, renforce l’implication des familles dans la résolution de leurs difficultés ainsi que dans la mise en œuvre des changements nécessaires pour assurer la protection et la prise en compte des besoins de leur enfant.

L’Approche-médiation s’applique dans tout contexte professionnel de prise de décisions où les enjeux relationnels entre les intéressés sont de première importance, ceci en favorisant la participation et l’engagement de ces derniers afin de parvenir à des solutions consensuelles.

En Approche-médiation, l’intervenant de par ses fonctions spécifiques à assumer n’agit pas en tant que « médiateur » ne pouvant être garant des principes de confidentialité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance propres à la médiation, et ce quel que soit son niveau de qualification dans ce domaine ».

Définition élaborée par Michèle SAVOUREY et Pierrette BRISSON

 

Public :

Travailleurs sociaux et plus généralement toute personne intervenant dans le champ de la famille et pouvant être confrontée à des situations de conflit familial.

Pédagogie :

La formation se déroule en deux modules :

  1. Le premier de trois jours vise à acquérir les bases théoriques et pratiques de l’Approche-médiation
  2. Le second de deux jours permettra de consolider les connaissances et accroitre l’appropriation et la maitrise de cette pratique spécifique à partir des expérimentations réalisées par les participants entre les deux modules

Objectifs pédagogiques :

  1. Connaître, intégrer, se familiariser avec l’esprit et les principes de médiation familiale applicables dans le champ social
  2. Évoluer vers une logique de travail favorisant l’implication et la collaboration des différents acteurs en présence par l’acquisition d’une nouvelle posture professionnelle
  3. Articuler les contraintes d’un mandat ou d’une mission avec les attentes des personnes
  4. Savoir identifier la nature d’un conflit et connaître son propre mode de réaction au conflit
  5. Acquérir des outils de communication positive et efficace pour prévenir et gérer les conflits
  6. Développer des compétences pour travailler en situation relationnelle complexe

Outils :

Apports théoriques, étude de situations, jeux de rôle, supports vidéo, travaux en sous-groupes…

Validation :

Une attestation de présence en formation continue sera délivrée à l’issue de la formation

Tarifs :

150 euros par jour/ personne

Possibilité de formation en intra.

Durée : 5 jours

Prochaines dates :

En inter : 7, 8 et 9 octobre 2019 – 4 et 5 décembre 2019

Lieu : Colmar

Références :

ARSEA Colmar, ARSEA Mulhouse, SESSAD Colmar, Institut Saint Joseph Colmar, CNFPT Alsace, CNFPT Lorraine, Armée du Salut Mulhouse, Centre Hospitalier Rouffach, Association Arc-en-ciel Aubure, EDIAC Strasbourg, UDAF Colmar, RAM 68.

 

ANALYSE DE PRATIQUE DES MEDIATEURS FAMILIAUX

Les textes sur le métier de médiateur familial rendent obligatoire une formation continuée sous forme d’analyse de la pratique. Chaque animateur d’analyse de pratique fonctionne de façon spécifique. Il s’agit ici d’une méthode basée sur les concepts théoriques suivant : l’approche centrée sur la personne de Carl Rogers, l’apprentissage expérientiel, la médiation intra-personnelle et interpersonnelle et la médiation transformative[1].

 

Public concerné :

Des médiateurs familiaux en exercice, titulaires du Diplôme d’Etat de Médiateur Familial, en groupe de six à huit personnes.

Objectifs :

  1. Réfléchir sur sa pratique de médiation familiale
  2. Affiner sa pratique,
  3. Approfondir ses connaissances, notamment dans la méthodologie, le contexte de la médiation familiale, le Droit de la Famille et la Psychologie.

Pédagogie :   

  1. Introduction : pose du cadre, tour de table pour choisir les situations présentées,
  1. Présentations de situations de médiation familiale par les participants,
  1. Questionnement réflexif auprès du médiateur familial qui présente la situation,
  2. Echange et réflexions de groupe,
  3. Analyse de la méthodologie utilisée,
  4. Apports méthodologiques,
  5. Apports théoriques.

Programme :

Le programme est déterminé à chaque séance, selon les situations amenées par les participants et les besoins de ceux-ci.

Calendrier :

A déterminer avec les participants

Validation :

Une attestation de présence en formation continue sera délivrée à l’issue du cycle de six sessions ainsi qu’à chaque session.

Lieu :

A déterminer avec le groupe

Coût :

110€ par jour/personne

 

[1] SOUQUET M., « Vers une conceptualisation de l’analyse de la pratique des médiateurs familiaux », Revue APMF, Ecrits et manuscrits de la Médiation Familiale, nº9, juillet 2007

 

ANALYSE DE PRATIQUE DE TRAVAILLEURS SOCIAUX OU EQUIPES PLURIDISCIPLINAIRES MEDICO-SOCIALES

Ces temps dédiés à l’analyse de la pratique favorisent le développement des compétences des professionnels et donne du sens à ce qui est mis en œuvre.

C’est un lieu ressource, où les professionnels échangent sur leur questionnements, les situations qui les interrogent, se donnent la possibilité de cheminer et évoluer, de trouver leurs solutions.

L’animateur intervient avec des outils de systémie, ainsi qu’une méthode basée sur les concepts théoriques suivant : l’approche centrée sur la personne de Carl Rogers, l’apprentissage expérientiel, la médiation intra-personnelle et interpersonnelle et la médiation transformative[1].

La richesse de ces temps d’analyse à la pratique est de susciter la réflexion, l’échange et le partage. De permettre la réflexion de chacun, et la réflexion commune, tout en tenant compte des valeurs, des singularités des situations, de l’éthique professionnelle.

Il est important de tenir compte des demandes des professionnels et les séances sont adaptées en fonction de celles-ci.

Les professionnels peuvent développer leur compétence, leur pouvoir d’agir, et se sentent dans une dynamique d’évolution.

 

Public concerné :

Des travailleurs sociaux en exercice, en groupe de six à huit personnes.

Objectifs :

Favoriser les échanges de pratiques entre professionnels

Repérer et identifier l’impact des résonnances personnelles

Savoir identifier les difficultés, les impasses et apprendre à les dépasser

Renforcer et développer ses compétences

Méthodes pédagogiques :

Apports théoriques sur les techniques d’entretiens, la communication, le mieux-être au travail

Exercices individuels et collectifs

Etudes de situations apportées par les participants

Expérimentations

Evaluation :

En fin de séance, un temps d’évaluation avec les participants est prévu afin de vérifier la pertinence des échanges en termes d’impacts sur leur pratique professionnelle

Lieu :

A déterminer

Coût :

130 euros de l’heure

 

[1] SOUQUET M., « Vers une conceptualisation de l’analyse de la pratique des médiateurs familiaux », Revue APMF, Ecrits et manuscrits de la Médiation Familiale, nº9, juillet 2007